Marque Employeur

Les 8 « must do » pour attirer et fidéliser les jeunes talents

C’est l’enjeu RH 2019 : attirer et fidéliser les jeunes talents . Et pour cause, 70% des Millenials n’envisagent pas de rester dans la même entreprise plus de 5 ans (étude Deloitte).

Mais un “jeune talent”, c’est quoi ?  “ Chaque entreprise a sa propre définition “ confiait Alexandre Courbin, Responsable Marketing chez Seekube, lors de notre Webinar du 12 avril. Des caractéristiques communes ressortent pourtant : jeune diplômé, il est dynamique, motivé, compétent et doté d’un esprit d’innovation.

J’ai relevé 8 incontournables pour attirer et engager les talents issus de la nouvelle génération.

Attractivité : les 4 “must do”

  1. Être précis sur la mission et les valeurs de l’entreprise : “réussir sa vie a changé de définition”, explique Emmanuelle Duez, fondatrice de The Boson Project.  Il s’agit de les embarquer dans une aventure qui a du sens pour eux en s’appuyant sur des valeurs et des actions responsables (démarche RSE par exemple). 59% des 18-35 ans estiment primordial d’exercer une activité dans laquelle ils se sentent utiles à la société (étude sur le bonheur des 18-35 ans de Générations Cobayes et Bloomin)
  2. Avoir une présence “humaine” sur les réseaux sociaux  : les candidats sont 95% à se renseigner sur leur futur employeur. Alors il est essentiel de révéler le coeur de votre entreprise en montrant les équipes qui la composent. Aujourd’hui, on ne postule plus pour une “belle boîte” où l’on fait “carrière” mais pour un projet inspirant créé et leadé par des Hommes auxquels on s’identifie.
  3. Avoir un processus de recrutement clair : cette génération a besoin de visibilité pour mieux se projeter. Proposez une page carrière attrayante et explicite sur les étapes du recrutement… jusqu’à l’onboarding. N’oubliez pas que l’expérience candidat est un des piliers de la marque employeur : 31% des candidats partagent sur les réseaux sociaux leurs mauvaises expériences de recrutement (rapport de Stéphane Rodriguez sur la marque employeur).
  4. Casser les codes de l’entretien :  offrez un moment privilégié en valorisant l’empathie et la transparence, deux critères clés pour les Millenials. Optez pour des rencontres entre les candidats et vos collaborateurs afin de créer un moment d’échange sur la vie de l’entreprise.

Quelques exemples :

> Bouygues Telecom propose aux candidats des RDV avec des experts métier.

> Pour capter les fameuses soft skills, certaines entreprises comme Lidl se tournent même vers la gamification.

Fidélisation : 4 “must do”

  1. Créer un programme d’onboarding : l’intégration est une étape clé de l’expérience collaborateur. Réussie, elle réduirait le turnover de 31% et encouragerait 58% des employés à rester plus de trois ans. (Voir notre livre blanc sur L’expérience collaborateur). Un élément distinctif pour les fidéliser quand on sait que 65% des entreprises n’ont pas encore mis en place de programme d’intégration (étude Silkroad 2017).
  2. Respecter le “contrat“ :  d’après une étude du Boston consulting group consacrée à la génération Y, le meilleur moyen d’engager les talents est la sincérité. Ceci implique une grande cohérence entre ce que vous montrez du poste et la réalité quotidienne. Mathilde Leroy, Senior Talent Manager chez Bouygues Telecom – invitée de notre table ronde sur la marque employeur à la Station F – insiste sur le fait “d’assumer qui l’on est” afin de créer une relation de confiance.
  3. Mettre en place un cadre de travail attractif et flexible : sortons du présentéisme ! 53 % des jeunes diplômés interrogés dans le cadre du baromètre Deloitte/OpinionWay jugent important de favoriser la flexibilité des horaires. Couplée à des espaces de travail modulaires, vous boostez l’engagement : 84% des millenials privilégient le bien-être vs la rémunération (étude Ipsos/BCG 2016).
  4. Créer une organisation collaborative apprenante : à peine débarqués dans l’entreprise, ils veulent être acteurs de la stratégie. Donnez-leur la parole! Engie a créé le réseau Young Professional Network composé de jeunes talents en charge de proposer des innovations au COMEX puis de les expérimenter au sein d’un Créativ’Lab. Le but : encourager une culture du “test and learn”.